Archéologie des produits biologiques

Bienvenue sur notre site consacré à l’archéologie des produits biologiques. Le terme « produit biologique » est compris dans le sens d’une substance fabriquée à partir d’un mélange simple ou complexe de matériaux organiques (et parfois minéraux) transformés par broyage, chauffage, enfleurage, décoction… et utilisés pour des usages particuliers comme l’alimentation, la toilette, la beauté et les soins du corps, les rituels religieux et funéraires.
Si nous travaillons plus spécifiquement sur la protohistoire, l’antiquité et le début du Moyen-Âge en Europe et en Méditerranée, les périodes concernées par cette plate-forme d’informations et d’échanges s’étalent de la Préhistoire à l’époque moderne dans tous les contextes culturels, l’accent étant donné surtout sur les pratiques méthodologiques.

Ce site est l’émanation de deux programmes français ( Perhamo et Magi ) de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), pilotés par l’UMR 8546 du CNRS (AOROC, Ecole Normale Supérieure de Paris) et l’Université de Bretagne Sud (UBS).


Focus

École thématique

Archéologie des produits biologiques. Ecole thématique du CNRS - Vannes, Carnac, du 1er au 5 juin 2015.
- Produits biologiques de la Protohistoire à l’époque moderne : nouvelles approches (alimentation, soins du corps, artisanat, échanges).
Tous les détails sont à lire sur cette page

 

Présentation de l’archéologie biologique

La plaquette "Archéologie des substances biologiques" dresse un panorama des enjeux et techniques de ces recherches spécifiques. Lire la plaquette (pdf)

 

Publications :

- Article : Les phytolithes révèlent l’utilisation d’épices dans la cuisine préhistorique
H. Saul, M. Madella, A. Fischer, A. Glykou, S. Hartz, O. E. Craig, Phytoliths in Pottery Reveal the Use of Spice in European Prehistoric Cuisine, PLOS ONE.
Voir la page Bibliographie

- Article : Analyses chimiques de contenus de vases à parfum grecs :
J.-J. Maffre, D. Frère, N. Garnier, E. Dodinet, Vases à parfum de la fin de l’époque classique mis au jour à Apollonia de Cyrénaïque : les analyses de contenus, Revue Archéologique, 2013, p. 57-80
Voir la page Bibliographie

- G. Giachi, P. Pallecchi, A. Romualdi, E. Ribechini, J. J. Lucejko, M. P. Colombini & M. Mariotti Lippi, Ingredients of a 2,000-y-old medicine revealed by chemical, mineralogical, and botanical investigations Proceedings of tne National Academy of Sciences of the United States of America, 7, 2013.

Le portrait

JPEG - 9.2 ko

Massimo Botto si è laureato in “Archeologia fenicio-punica” presso l’Università degli Studi di Pisa nell’anno accademico 1983-1984. Avendo come Relatore il Prof. S.F. Bondì, ha discusso una tesi dal titolo “Il centro fenicio-punico di Bithia”, riportando una votazione di 110 su 110 e lode. Lire la suite

Actualités

Séminaires

Manger, boire, parer, parfumer pour l’éternité. Les offrandes biologiques pour les morts du Néolithique à l’époque moderne . Un cycle de trois séminaires organisé par le Gaaf et l’ANR MAGI
Appel à communication et à publication.
Voir les détails de ce cycle de séminaires sur cette page

 

- 1er séminaire : 10 novembre 2016, Université de Bretagne Sud (Lorient) : Substances aromatiques, cosmétiques et magico-médicinales pour les morts.
Télécharger le programme (PDF).

- Le 2d aura lieu au printemps 2017, Université d’Aix-Marseille : Le banquet funéraire et les offrandes alimentaires.
- Le 3e à l’Automne 2017, Université de la Rochelle : Offrandes biologiques, gestuelle rituelle et espace funéraire.

 

Evénements, découvertes :

- Découverte de miel étrusque

- Découverte de cannelle
Lire l’article Traces of Cinnamon Found in 3,000-Year-Old Vessels sur archaeology.org
Et aussi : livescience.com

- Fabrication expérimentale de vin antique
Lire l’article Virgil and Columella Guide Experimental Winemakers sur archaeology.org

- Des condiments dans la cuisine préhistorique
Lire l’article Our early ancestors had a taste for spicy food, says new research led by the Department of Archaeology’s Hayley Saul sur archaeology.org
Voir aussi : york.ac.uk

- Une tombe natoufienne révèle des empreintes de plantes aromatiques (menthe et sauge).
Voir en ligne sur nationalgeographic.com