Marinval Philippe

chargé de recherche CNRS, carpologue.
dimanche 17 février 2013

Médaille de bronze du CNRS 1988, lauréat des prix scientifiques J. Trémolières et P. Morris ainsi que d’un prix de l’Académie des Inscription et Belles Lettres.

Intéressé par l’histoire, j’ai découvert l’archéologie à l’âge de 11 ans à la fois grâce à mes parents et à une conjonction de rencontres : mon professeur d’histoire de classe de 6ème, avec qui, ma sœur et moi, avons sympathisés et un commerçant, archéologue amateur. J’ai alors réalisé mes premières prospections de surface ainsi que participé à mes premières fouilles.

La passion n’a fait que grandir par la suite et j’ai fait des études en archéologie, à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris I) puis à l’EHESS où j’ai soutenu une thèse sous la direction de Jean Guilaine en 1988.

Au cours de ma formation je me suis tourné vers une discipline de bioarchéologie, mariant mes deux passions l’archéologie et les sciences naturelles : l’étude de ce que l’on appelé alors les macro-restes végétaux. La discipline, relativement jeune en France, n’avait pas encore d’appellation. Afin de l’assoir davantage au sein de la recherche, j’ai proposé une dénomination qui est maintenant reconnue par l’ensemble de la communauté : la carpologie.

Grâce aux analyses carpologiques, je vise notamment à restituer l’alimentation végétale des sociétés anciennes ainsi que leur agriculture et ce dans la très longue durée : du Mésolithique à l’Antiquité. Je travaille aussi sur les produits transformés, notamment le pain, les huiles et les boissons fermentées. J’appréhende également certains aspects du rituel (offrandes dans les sanctuaires et les sépultures, les raisons des ces dépôts et la symbolique des plantes). J’ai ainsi travaillé sur les offrandes végétales dans les tombes et les temples romains et grecs. Les thématiques développées au sein de l’ANR Magi me permettent d’approfondir à d’autres sphères chrono-culturelles les problématiques développées au sein du monde gréco-romain.

J’ai publié 188 articles et 7 livres.