Rémi Corbineau

vendredi 20 janvier 2017

Je suis archéologue de formation, avec une sensibilité particulière pour la fouille des ensembles funéraires antiques, médiévaux et modernes.
Je suis également formé à la palynologie, discipline que je pratique depuis 2007, surtout en contextes archéologiques. Nourries de cette double compétence, mes recherches s’inscrivent dans la continuité de mon doctorat (soutenu à l’Université du Maine en 2014) et visent à rechercher les utilisations des végétaux à des fins funéraires, en Occident, depuis la fin du Haut-Empire et jusqu’à la période moderne incluse. Je m’intéresse donc à toutes sortes d’offrandes florales (couronnes, bouquets...), d’aménagements de la tombe (coussins, litières), ainsi qu’aux gestes de traitement "cosmétique" du corps (parfums, onguents...) et d’embaumement. Mes outils de prédilection sont la fouille et la bioarchéologie (pollen, mais aussi macro-restes végétaux et chimie organique par le biais de collaborations), en opérations programmées et préventives. Je suis enfin très sensible à l’apport des sources écrites, aidé par des historiens formés à leur lecture et à leur interprétation.

Je suis actuellement attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER 2016-2017) à l’Université d’Aix-Marseille et chercheur associé au Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CReAAH-UMR 6566). Je m’investis par ailleurs au sein du conseil d’administration du Groupe d’Anthropologie et d’Archéologie Funéraire (Gaaf).